Chat forestier d'Europe présent dans le Parc naturel régional Haut-LanguedocLe 18 juillet 2020, le Parc a organisé un chantier d’arrachage de Berce du Caucase, en partenariat avec la commune de Castanet-le-Haut (34), sur laquelle elle avait été identifiée. Il reconduit l'opération cette année.

 

En présence du maire, une quinzaine de volontaires équipés de la tête aux pieds, ont travaillé d’arrache-pied toute la journée, pour débarrasser le terrain de cette plante exotique envahissante et relativement dangereuse. De nombreux sacs poubelle ont été collectés.


Il faudra plusieurs années pour épuiser la réserve de graines au sol et tenter d’enrayer la propagation de cette espèce néfaste pour la biodiversité. Présente sur le site Natura 2000 "Crêtes du Mont Marcou et des Monts de Mare", le Parc suit attentivement son évolution et renouvellera ses campagnes d’arrachage.

 

>> Prochain chantier d'arrachage le mardi 20 juillet 2021 :

* Matériel de protection/travail et repas fournis gratuitement

* Prévoir bonnes chaussures, chapeau, crème solaire, gourde avec eau (mesure covid) et pioche/pelle (si possible). Port du masque conseillé.

* Heure/date : 7h-16h, le mardi 20 juillet 2021

* Lieu : Rdv sur le parking de la Croix de Mounis, Castanet-le-Haut (34)

* Inscription obligatoire auprès de Cyrielle Almodovar, animatrice Natura 2000 par mail / ou / par Tél. : 06 08 85 55 30

 

(chantier organisé par le Parc en partenariat avec la commune de Castanet-le-Haut) 

 

Vous êtes partant ?

Vous souhaitez participer au chantier ? Vous avez aperçu la plante sur votre commune ?

Contactez Cyrielle Almodovar, animatrice Natura 2000 par mail / ou / par Tél. : 06 08 85 55 30

 

 

Inauguration de la mairie Cassagnoles Hérault PNRHL Juliane Casquet 9 SmallOn vous en dit un peu plus sur cette plante exotique envahissante...


On m'appelle la Berce du Caucase ou "Heracleum mantagazzianum", de la famille des Apiacées.

Géante originaire du Caucase, je peux atteindre 5 m de haut ! 
Vous ne pourrez pas me rater si vous me croisez en vous baladant le long de berges ou en milieux frais et humides.

 

Très ornementale, j’arbore fièrement, à maturité, mes grandes fleurs blanches en ombelles, composées d’une cinquantaine de rayons, autrefois prisées des peintres Art Déco...
Vous me reconnaîtrez à mes feuilles très découpées, approchant 1,5 m de large et 3 m de long et mes tiges cannelées couvertes de taches pourprées et de poils blancs épais à leur base.

 

Attention Danger !
Si j’attire tous les regards, je n’en reste pas moins nocive !  Ma sève contient une puissante toxine photosensibilisante. Une fois en contact avec la peau, sous l'effet des rayons du soleil, celle-ci peut occasionner de graves brulures de second degré au bout d'un ou deux jours.

Espèce exotique envahissante, je grandis et colonise les sols rapidement et ma haute taille, en créant un large couvert végétal, empêche les plantes indigènes de pousser : redoutable pour la biodiversité !

 

Alors, si vous m’apercevez, ne me touchez surtout pas et signalez ma présence en mairie ou au Parc !

 

Magazine Occigène des sept parcs naturels régionaux d'OccitanieMagazine Occigène des sept parcs naturels régionaux d'OccitanieMagazine Occigène des sept parcs naturels régionaux d'Occitanie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Magazine Occigène des sept parcs naturels régionaux d'Occitanie Magazine Occigène des sept parcs naturels régionaux d'Occitanie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos Couverture et 1, 2, 3 : Yves Peyrot

Photos 3, 4, 5 : PNRHL